Poème d un soir

Échapper à ce qui nuit,

Une des inégales douceurs,

Celui qui écrase la nuit,

Entrevoir une charmante lueur,

Ce qui en toi surgit,

Infâme douleur,

Devenir une si belle couleur,

Construis ce profond puit,

Pour te protéger d elle,

Et voler de tes propres ailes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s