Poème d un égarement

Sac empli de mes souvenirs,

Je m initie a la sombre rue,

Je sens le froid glacial venir,

Ne supportant plus,

Ni le pallier de la maison,

Ni l escalier en collimaçon,

Lorsque des inconnus, des discussions

Nous font dire: on finira tous cons.

Légende d un mois froid
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s